Anthoyne Cottenoyre ( ? – 1731) – Qui es-tu donc ?

Mon cher Anthoyne, mais qui es-tu donc ?

Ton origine : Inconnue     Ta date de naissance : Inconnue Ton métier : Inconnu

Ton nom est absent du recensement de 1681 commandé par l’intendant Du Chesneau et pourtant on y fait état de 9710 personnes de tous âges et sexes vivant alors en Nouvelle-France

Le texte rédigé par Michel Langlois dans son « Dictionnaire biographique des ancêtres québécois » nous laisse perplexe à maints égards. Il ne précise jamais ses sources.

Le premier document officiel te concernant est ton contrat de mariage qui date du lundi 27 avril 1682. Le tout se déroule au Cap-de-la-Madeleine situé à proximité de Trois-Rivières (du côté nord du fleuve Saint-Laurent).
C’est le notaire royal Jean Cusson* qui se charge de la rédaction du contrat. La cérémonie de signature se déroule dans l’habitation des parents de la promise, Marguerite Provencher*, alors âgée de 16 ans. Le père est Sébastien Provencher* – cordier de profession – et son épouse, Marguerite Manchon*. Les deux déclarent ne savoir signer. Celle qui signe alors à titre de témoin est Marie-Renée Godefroy*.

De ton côté, tu es identifié comme étant Anthoyne Cottenoyre habitant la seigneurie de Villiers située du côté sud du fleuve et qui deviendra en 1684 la seigneurie de Bécancour.
Tu déclares savoir signer et de fait tu apposes ta signature (très lisible) à la fin du document. Ton témoin qui lui aussi sait signer est Pierre Leboulanger*, sieur de St.Pierre, marchand bourgeois du Cap.

Signatures de l'acte de mariage

Signatures de l’acte de mariage

Sont également inscrits dans ce contrat de mariage, pour une raison ou pour une autre, les personnes suivantes : Jacques Massé* et sa femme, Catherine Guillet*, Ignasse Lefebvre, sieur de Belle Isle, Louis Provencher et Marie Madeleine Provencher-Mandoux, frère et soeur de la mariée, de même que Louis Lefebvre.

Il est à noter que tous les noms suivis d’un astérisque (*) et cités plus haut apparaissent au recensement de 1681 lequel nous fournit de précieux renseignements sur toutes ces personnes qui habitent au Cap-de-la-Madeleine.

Tout d’abord, la famille Provencher. Le père est cordier de profession – un métier fort important à l’époque. Au registre de 1681, apparaissent les noms de ses cinq enfants : Madeleine, 17 ans, Marguerite, 15 ans, Louis, 13 ans, Sébastien, 11 ans et Jean 8 ans.

Jean Cusson, est à la fois  cultivateur, procureur fiscal, greffier, notaire royal et en fin de carrière procureur du roi intérimaire. Il exerça le notariat du Cap de 1669 à 1687, puis de 1687 à 1700 dans la seigneurie de Champlain.

Pierre Leboulanger, sieur de St.Pierre, est le témoin d’Anthoyne qui signe au contrat de mariage. C’est lui qui à nouveau signe comme témoin le lendemain l’acte de mariage à l’église du Cap. Il est désigné comme marchand bourgeois et selon le recensement de 1681, il possédait alors 6 bêtes à cornes, 12 moutons et une terre de 60 arpents en valeur. Michel Langlois rapporte dans son article sur Anthoyne Cottenoyre qu’il lui devait en 1690 la rondelette somme de « 1013 livres et 1 sol ».

Nicolas Lecacheux avait vendu à Anthoyne Cottenoire, le 19 janvier 1680, selon Langlois, « … une terre de deux arpents de front dans la seigneurie de Villiers… » qui deviendra la seigneurie de Bécancour.

Autre transaction : Anthoyne achète à Pierre Guillet dit Lajeunesse, résidant au Cap, une terre situé dans la seigneurie de Bécancour. (date non précisée)

En avril 1692, toujours selon Langlois, Anthoyne Cottenoire se voit concéder une terre de quatre arpents dans la seigneurie de Bécancour.

Les neuf enfants du couple Cottenoyre-Provencher vont naître à Bécancour entre 1683 et et 1709. Ils ont tous été baptisés au Cap-de-la-Madeleine. 

La carte satellite suivante montre les emplacements de : Bécancour face au Cap-de-la-Madeleine ainsi que Champlain (les parents de Marguerite Provencher ont possiblement possédé un lopin de terre dans cette région).

carte_cap_becancourt_champlain

 Comment la transition vers l’Île Dupas s’est-elle effectuée? Autre mystère à élucider.

translation_flags_small Outil de traduction / Translator tool

 

BASE DE DONNÉES GÉNÉALOGIQUES
GENEALOGICAL DATA BASE
(Cliquer le bandeau / Click the banner)
familless_cotnoir01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

……………………………………..

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s